L’Oiseau Vert

Théâtre de la Porte Saint Martin

On s’attendait à tout, on s’attendait à rien, on a pris nos places un peu au hasard et faisant fi des critiques plutôt disparates sur ledit Oiseau Vert qui se joue actuellement au Théâtre de la porte Saint Martin.
Les enfants, ne cherchez plus : laissez les rageux à leurs critiques et courrez découvrir cette pièce complètement hors du temps, magique, qui nous a transporté pendant 2h30 et sans entracte (alors oui, c’est le seul « hic », ça peut faire peur) dans des contrées lointaines, philosophiques, cartoonesques et délicieuses au possible.
Le théâtre de la porte saint Martin nous propose cette fable du XVIIIe siècle d’un certain Carlo Gozzi magistralement mis en scène par Laurent Pelly, codirecteur (avec Agathe Mélinand) du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées.
Les décors sont titanesques, hauts perchés et souterrains (ou plus exactement sous l’évier) et les costumes sur mesure.
 

 
Le pitch ?
 
« Dans une ville imaginaire, un roi revient de guerre après dix-huit ans, réjoui à la perspective de revoir sa femme et ses deux enfants. Il ne sait pas encore que durant son absence, la redoutable reine mère a pris soin de faire enterrer vivante l’épouse détestée sous l’évier des cuisines du palais. Quant aux fruits de leurs amours, des jumeaux : un garçon, une fille, elle les aura fait jeter dans le canal… La tranquillité de la méchante reine sera de courte durée car les bambins ont été sauvés par un couple de charcutiers (ignorant leurs origines princières). L’épouse, certes compressée dans le siphon des cuisines, vit toujours. Place aux sortilèges scéniques. Ce conte délirant au scénario échevelé est une pièce culte née dans la Venise du XVIIIe siècle. On y verra des pommes chanter, de l’eau danser, des statues parler, un prince métamorphosé en oiseau vert, et tout cela pour une satire sur les excès de la philosophie rationnelle et l’égoïsme des puissants! C’est qu’une pensée, vive, est en action. Fable mordante et féerique. »
 
Que vous soyez en famille ou esseulé un soir de pluie (et de brouillard), vous rirez, vous serez enchantés… et vous en redemanderez !

 

L’Oiseau Vert au théâtre de la porte Saint Martin, jusqu’au 30 Juin 2018. 18 boulevard Saint Martin, Paris 10.À partir de 21 euros.

 

Revenir