Monsieur Grappelli

Quand le théâtre rencontre le jazz

Monsieur Grappelli le virtuose, Grappelli le jazzman, Grappelli et Django Reinhardt évidement…
Mais connaissons-nous vraiment l’univers de Stéphane Grappelli, de ceux qui l’ont accompagné et qu’il continue d’inspirer depuis sa disparition il y a plus de vingt ans ? C’est le pari de Monsieur Grappelli, la pièce de Gaëlle Hausermann qui se joue du 7 au 24 juin à l’Européen puis au Café de la Danse.
 Une pièce de théâtre qui rencontre le jazz, dans toute sa démesure et son génie musical…
Une pièce inspirée par l’élève de Stéphane Grappelli justement, Florin Niculescu accompagné de son quintette, qui rend hommage au maître en mêlant anecdotes, poésie et nous emmène dans son histoire, celle du jazz et de l’improvisation.
Mais vous l’aurez compris, Monsieur Grappelli, ce n’est pas que de la musique : avec drôlerie et tendresse, la comédienne Serena Reinaldi accompagne le spectateur au travers de cette plongée dans la musique de l’entre-deux guerres, à la façon d’un Monsieur Loyal.

 

 

Votre radio soutient à fond ce spectacle aussi habité que génial (au sens premier), ne le manquez pas !

 

Monsieur Grappelli du 7 au 10 juin à l’Européen (5 rue Biot, Paris 17), du 14 au 17 et du 21 au 24 juin au Café de la Danse (5 passage Louis Philippe, Paris 11). À partir de 14€.

 

Revenir