Pop Art, Icons That Matter

Zip Shebam Pow Blop Wizzzzz…

Un peu de la grosse pomme à Paris, coloré et tellement Zip Shebam Pow Blop Wizzzzz…

 

Andy Warhol, Roy Lichtenstein et autre Jasper Johns, autant de noms qui ont illustré le Pop Art (abréviation de Popular Art), ce mouvement artistique qui trouve son berceau dans les années 50 en Angleterre et qui traite principalement de la société de consommation, déferle rapidement dans les milieux artistiques, qu’ils soient plastiques, architecturaux ou même dans l’univers de la mode (l’on pense évidemment aux délicieuses élucubration de mademoiselle Bardot sous la houlette d’un Gainsbourg en mode dandy pop).
S’inspirant principalement de la culture populaire (en opposition à une culture élitiste) comme la bande dessinée, le cinéma ou même des objets de notre quotidien, le Pop Art interroge, ironise sur la place même de l’art dans notre société.

« Populaire, éphémère, jetable, bon marché, produit en masse, spirituel, sexy, plein d’astuces, fascinant et qui rapporte gros. » Richard Hamilton.

Le Pop Art s’expose au musée Maillol (et oui, on vous sort du faubourg) jusqu’au 21 Janvier 2017 avec Icons That Matter.

Des collections du musée new yorkais Whitney Museum of American Art sont donc exposées pour la toute première fois en France : au total 32 artistes (dont les plus grands maîtres évidemment) qui explorent une décennie, celle des années 60, où l’amusant se confond à la réflexion.
L’Amérique sous toutes ses coutures (ou plutôt couleurs), une époque, une ironie qui en fait l’un des mouvements artistiques majeurs du XXe siècle.

20th Century Fox – © Ruscha

 

Tabacco Rose – © Mel Ramos

 

President-Elected – © James Rosenquist

 

Pop Art, Icons that Matter jusqu’au 21 Janvier au Musée Maillol, 61 rue de Grenelle, Paris 7. Plein Tarif : 13€.

Revenir