CARRÉ CONCERT DU FAUBOURG #9


ELBI & soldout le 28 septembre 2017


De retour à Paris ? Mais non, vous n’êtes pas punis !

Les Carrés-Concerts de notre radio sont de retour, en partenariat évidement avec le Carreau du Temple pour une 9e édition détonante, le jeudi 28 Septembre et toujours dans le magnifique auditorium du Carreau.

Une soirée qui s’annonce cette fois encore exceptionnelle puisque nous sommes très heureux d’accueillir le groupe belge Soldout et la géniale Elbi (des chouchous quoi).

Évidemment, le principe reste le même : un soir, deux concerts et un tout petit prix !

Un bon conseil : n’hésitez pas à réserver vos places, à ce prix là, on n’hésite pas (et ça évite surtout les mauvaises surprises) !

 


SOLDOUT / 1er PLATEAU

 

Credit photo : Daria Perev

Des machines et des instruments. De l’analogique et de l’organique. Des chansons d’amour et d’autres qui évoquent la cassure. De la pop et de l’électro. Des emprunts au passé sans la moindre touche de nostalgie. « The end is just a new start » chante Charlotte sur le refrain de Forever, chanson qui donne son titre au cinquième album de Soldout :  « La fin est juste un nouveau départ ». Une formule claquant comme une profession de foi pour ce groupe qui ne s’est jamais reposé sur ses lauriers et qui a su rester en mouvement depuis ses débuts en 2004, surgissant là où on ne l’attendait pas. L’ADN de Soldout est présent tout au long de l’album :  la voix de Charlotte, le son clairement identifiable de David. Une musique électronique qui ose se montrer à la fois mélancolique, sombre et solaire, mais Soldout avec Forever nous emmène plus haut, plus loin, vers les extrêmes :  « Forever est un album schizophrène ».

 


ELBI / 2nd PLATEAU

 

La chanteuse et productrice Elbi dévoile un univers parallèle dans lequel on peut se réfugier et se perdre, permettant l’éclosion d’un monde primaire et universel, fait de strates et de textures mélangées. Un vrai désir de revenir à un aspect tribal et instinctif du processus musical, où l’improvisation et la danse tiennent une place prépondérante. Une véritable volonté de s’éloigner du numérique pour laisser parler les sens, donnant toute sa singularité au projet. Les vapeurs sonores intriguent, instinctives, téméraires. Puis soudain, l’envie irrémédiable de danser ensemble, insouciants. Véritablement cathartique.

 

Les Carrés-Concerts au Carreau du Temple, Jeudi 28 Septembre, 2 rue Perrée, Paris 3.

Tarif Réduit : 6€ Tarif Plein: 12€.