Ezechiel Pailhes
Crédit photo (c) Nicolas Guerbe

 

Alors ça pour une surprise… De celles dont on s’attend jamais tout à fait, mais un petit peu quand même parce qu’on a le pif chez Simone, tu penses ! Un joli ovni qu’on déguste comme une bêtise de Cambrai, qui nous fond dans les oreilles comme du sucre sur la langue : infini délice que cet Ezéchiel Pailhes !

Moitié du duo électro parigot Nôze, le bonhomme dévoile son second album en solo le 7 avril dernier, Tout va bien… Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne peut qu’aller bien avec une production de cette facture ! Dans notre esprit dansent mélancolie et sensualité à l’écoute de l’excellentissime Éternel Été. On note une maîtrise du son impeccable sur le Son du Phare, le second extrait de l’album qu’on a entré sur le champ en programmation de la radio…
C’est certain, Ezéchiel Pailhes fait montre d’une virtuosité qui nous souffle !

 

 

Et en même temps, on avait tout de même de quoi se douter d’un retour en grande pompe du type après avoir posé une oreille attentive sur son premier album, le très chic Divine.

Faut-il vous préciser qu’en 2009, Ezéchiel Pailhes a en outre écrit à quatre mains la bande originale du film Bancs Publics de Podalydès (de Bruno hein, pas Denis, vous faites pas avoir comme nous…) ?
Voilà, comme ça tout est dit. Et tout va définitivement bien. Avec un nom et un talent pareil, comment pourrait-il en être autrement ?

 

Article rédigé par la fine équipe Ladies Room pour Faubourg Simone