Chic, bizarre, truculent : House Lesson by Scotty est un morceau osé mais non moins excellent signé Panteone. Derrière la façade, on découvre deux jeunes gens originaires de Saint-Germain en Laye pleins d’audace et probablement tout autant d’humour à revendre, capables de servir une partition disco house absolument royale !

Fin avril, le duo frenchy a publié un premier EP frais… mais surtout surprenant : Bagatella a de sacrées références, complètement surannées.

Vu leur génération, il faut le faire…
En plus de l’ovni qu’est House Lesson by Scotty, Panteone case l’obsédant Gstaad 67, incroyable de réminiscences — et c’est peu dire : comment se fait-il qu’on ait des souvenirs de cette station de sports d’hiver sans jamais y avoir mis les pieds ?

Ah mais oui bien sûr : le talent !
Cette connaissance presque innée de la house, la capacité de faire ressurgir toute une époque, de faire revivre les têtes qui tournent, les corps qui se transcendent, incandescents, au rythme des soirées enfiévrées du Palace (ou du Studio 54 tiens, tant qu’on en est à revivre des souvenirs qu’on a pas vécus)… Rien à dire Panteone : c’est le sans-faute !

 

 

Voyage, voyage, plus loin que la nuit et le jour ? Je veux mon neveu !
Le groupe sera de corvée festivals cet été : Barcarès, la Camargue, Calvi…
Si vous voulez notre avis, tout le monde se les arrachera à la rentrée ! On prend les paris ?

 

Article rédigé par la fine équipe Ladies Room pour Faubourg Simone