Quel plaisir de vous présenter aujourd’hui le Suédois Joel Wästberg ; identité de musicien : sir Was ! Pas tant qu’on le connaît depuis un bail et que c’est le copain d’un copain d’un copain — encore que ce ne serait pas tout à fait impossible — : si on est vraiment enthousiastes de faire les présentations, c’est parce que le bonhomme vaut réellement le détour. Vraiment !

Digging A Tunnel, sa première production parue le 10 mars dans les bacs est une véritable surprise, des comme on en fait peu, très peu : non seulement cette première production est presque de l’ordre du miracle pour sir Was qui démarre tout juste — ah, ces artistes prolifiques capables de pondre un album tout entier en lieu et place d’un EP 4 titres, quelle gageure — mais en plus, quelle beauté mes amis, quelle beauté !

 

 

Et on ne vous parle pas seulement de Revoke qui nous a évidemment touchés en plein coeur, mais aussi de In The Midst ou A Minor Life, de véritables bijoux dream pop comme on écoute si peu. Quand tu penses qu’on aurait pu passer à côté de tout ça pour une sombre histoire de manque de confiance en soi… Maintenant qu’on le connaît, on le quitte plus des yeux, le sir Was.
Peut-être même qu’on serait tentés par sa date à l’Espace B, le 12 avril prochain… Vous en êtes ?

 

Article rédigé par la fine équipe Ladies Room pour Faubourg Simone